La cascade de Montfermy sur la Sioule

Ecrit par L'eautochtone le 25 mars 2014

La Sioule effectue au niveau de Montfermy, dans le Puy de Dôme, quatre méandres successifs. Le second de ces méandres est coupé par une petite cascade. Les eaux de la Sioule prenaient ce raccourci, mais avant de rejoindre le bras principale de la rivière des Combrailles, elles actionnaient la roue d’un moulin.

Le village de Montfermy enfermé à l’intérieur d’une boucle de la Sioule, au sommet d’un petit promontoire. Montfermy descendrait de « mont fermé » ou « mont enfermé » selon plusieurs étymologies populaires, il remonterait plutôt à un mont Firmin que les formes anciennes confirment*.

La cascade fut créée au XVème siècle de par la volonté des bénédictins du prieuré local pour alimenter le Moulin en pierres rouges. Production d’huile et de farine jusqu’en 1914.

Cascade de Montfermy

Les ruines du moulin et quelques traces d’habitations sont encore visibles non loin du Châtelet, piton rocheux qui domine le bourg, lui même situé à l’intérieur d’une boucle de la Sioule.

cascade de Montfermy (1)

La cascade tombe de moins de 10 mètres  par paliers. Elle est accessible à pieds depuis Montfermy (en une dizaine de minutes en suivant le balisage). Une boucle de 2,2 km (1h) longe une partie du méandre de la Sioule et passe par la cascade.

cascade de Montfermy (2)

En partant de la Source de la Brigitte (rive gauche de la Sioule), votre balade se fera dans le sens des aiguilles d’une montre.

Vous passerez au dessus, puis en dessous de la cascade.

cascade de Montfermy vue d'en haut

La cascade vue du dessus

Vous longerez la rivière en rive droite (en remontant le cours) dans un cadre agréable et ombragé.

Bief sur la Sioule

Le bief lorsqu’il rejoint la Sioule

Vous passerez ensuite à proximité d’anciens viviers, puis dans le bourg de Montfermy où vous pourrez visiter l’église Saint-Léger et ses peintures murales.

cascade de Montfermy et pont sur la Sioule

Pont sur la Sioule et cascade à droite sur la photographie

*Ce type de formation est généralement féodal et mont ne doit plus être compris sous l’aspect descriptif,  mais d’après la fonction défensive (en résumé mont = château ou une périphrase plus exacte « position défensive »).

Source :

– Guy Lemaître, 2013, Balades en cascades, La Montagne du 7 août 2013.

Les commentaires sont fermés.