La Couze Pavin à Issoire

Ecrit par L'eautochtone le 16 juillet 2015

L’eau est présente à Issoire grâce à la présence de la Couze Pavin (également appelée Couze d’Issoire) et de nombreux biefs qui alimentent la ville en eau et qui servent aussi à alimenter fontaines et jardins. La Couze Pavin longe plusieurs zones vertes comme le Square René Cassin ou la « Coulée Verte » aménagées afin de protéger la faune et la flore de cette rivière.

Pour rejoindre Issoire le plus simple est de prendre l’A75 (si vous venez du nord ou du sud et de prendre la sortie 13 « Issoire Couze / Parentignat ».

La Couze Pavin attire les hommes depuis très longtemps. Les rives de la rivière auraient abrité un Mediolanum (centre de réunion politiques et commerciales) bien avant le développement d’Iciodorum* (qui devint par la suite Issoire).

couze pavin issoire sécheresse 2015

Les flots de la rivière faisaient vivre de nombreux moulins. L’eau de la Couze Pavin permet toujours d’irriguer prés et vergers.

La Couze Pavin irrigation

La rivière est très appréciée des pêcheurs. On y trouve des truites (pour les poissons les plus appréciés), mais aussi des crustacés.

Truite couze pavin issoire crustacé langoustine couze pavin

Cliquez sur les images pour voir les vidéos

Ces derniers sont assez rares, alors il est préférable de les laisser tranquilles.

bief couze pavin issoire Pont sur la Couze Pavin à Issoire

Bief et pont sur la Couze Pavin

Le débit de la Couze était faible lors de notre passage en juillet 2015, la faute à une sécheresse persistante.

Chute couze pavin sécheresse 2015

Pour voir cette chute avec beaucoup plus d’eau, cliquez ici.

* Nom antique d’Issoire, révélé dans l’Histoire des Francs de Grégoire de Tours. Ce nom s’explique par le Gaulois ico- « pic », associé au suffixe*-duron « porte / marché / place / forum ».

Sources :

– Desbordes J.M., 1971, Un problème de géographie historique : le Mediolanum chez les Celtes, R.A.C, X, 187-201.
– Mémoires de l’Académie des sciences, belles-lettres et arts de Clermont-Ferrand, 1859 (t. 1 = 32e vol. de la coll.)
– Vadé T., Le système des Mediolanum en Gaule, Archéocivilisation, NS XI-XIII, 1972-1974,87-109.
– Vadé, Y., 2000, Nouvelles recherches sur les Mediolanum gaulois, Mythologie française, 201, PP. 2-35.

Les commentaires sont fermés.