La confluence entre l’Artière et l’Allier

Ecrit par L'eautochtone le 27 avril 2014

Après un parcours d’environ 30 km l’Artière rejoint l’Allier sur le territoire de la commune des Martres-d’Artière à l’est du bourg  (qui est sur une légère but en bordure de l’Artière) et à proximité du Plan d’eau des Martailles. Le cours d’eau n’est plus un ruisseau à ce niveau mais une vraie rivière grâce aux apports en eau de ses trois principaux affluents :  la Gazelle, la Tiretaine (la branche sud) et le Bec.


Agrandir le plan

Pour trouver la confluence rendez-vous au Plan d’eau des Martailles, faites-en le tour jusqu’à son angle nord-est.

confluence Artière Allier Martres d'Artière (13)

Vous apercevrez le ruisseau en contrebas à votre gauche.

confluence Artière Allier Martres d'Artière (26) 290 confluence Artière Allier Martres d'Artière (14 290)

Les berges sont relativement propres.

confluence Artière Allier Martres d'Artière (15) 190 confluence Artière Allier Martres d'Artière (16) 190 confluence Artière Allier Martres d'Artière (10) 190

En suivant son cours vous tomberez après environ 100 mètres sur la confluence entre l’Artière et l’Allier.

confluence Artière Allier Martres d'Artière (2)

La confluence entre les 2 rivières

confluence Artière Allier Martres d'Artière (18)

L’Artière arrive de la gauche (photographies ci-dessus), c’est pour cela que l’on dit que c’est un affluent en rive gauche (dans le sens de l’écoulement de l’Allier).

confluence Artière Allier Martres d'Artière (6)

Au premier plan l’Artière, au fond l’Allier

confluence Artière Allier Martres d'Artière (20)

La confluence vue du chemin

confluence Artière Allier Martres d'Artière (19)

Au premier plan le bec* d’Artière

Si l’Artière est canalisée (mais à l’air libre) sur une grande partie de sa traversée des Martres, la rivière est plus « libre de ses mouvements » sur la fin de son parcours juste avant la confluence.

confluence Artière Allier Martres d'Artière (4)

L’Allier en amont de la confluence

* Pointe de terre avançant dans la mer, ou délimitée par le confluent de deux rivières. Le bec d’Ambez (Ac.1932) ; le bec d’Allier (Besch. 1845) – définition du CNRTL

Les commentaires sont fermés.