Chaudes Aigues, ses sources, son thermalisme, ses environs

Ecrit par L'eautochtone le 19 juin 2014

L’Auvergne compte 11 villes thermales. Chaudes-Aigues est la plus méridionale des stations d’Auvergne. Nichée entre les Monts du Cantal, la Margeride et l’Aubrac, dans le ravin du Remontalou la ville elle est placée sous le signe de la chaleur. La ville porte bien son nom. En effet, ses eaux thermales (avec 82° C à la résurgence) sont les plus chaudes d’Europe.

chaudes-aigues

La source du Par

gros plan d'un toit en lauze

Gros plan d’un toit en lauze

Grâce à ses sources chaudes, Chaudes-Aigues est une ville où la distribution gratuite d’eau courante chaude dans les maisons est pratiquée depuis l’antiquité. Chaudes-Aigues possède le chauffage par géothermie le plus ancien du monde (1332). Le magma volcanique n’est qu’à 4 ou 5 km de profondeur et l’eau chaude gagne très lentement (entre 7 à 8 siècles pour) la surface en se faufilant dans les fissures de la roche.  Chaudes-Aigues était déjà connue des Romains sous le nom d’Aquae Calente. Plusieurs sources étaient exploitées, une trentaine d’entre elles le sont toujours et débitent une moyenne journalière de 15 000 hl d’eau, dont la température va de 52 à 82°C.

La mise en valeur de la station et son décollage furent longtemps retardée par les difficultés des communications, mais la mise en service de la RN 9  et les fréquents travaux de rénovation de l’établissement thermal placent Chaudes-Aigues parmi les stations les plus prisées de la région. Les thermes construits en 1934 sont devenus, en 2009 le centre Caleden qui propose des espaces thermo-ludiques et spas. Les rhumatismes, les arthroses, les sciatiques, la goutte,  les conséquences des accidents de la route et les séjours de remise en forme sont les principales causes de fréquentation de l’établissement thermal.

Source de chaudes aigues chaudes aigues source du Par

Mais c’est loin d’être la seule qualité de cette station cantalienne. La ville a beaucoup de charme avec ses toits de lauze, sa place du marché, son lavoir municipal et ses rues pavées. Vous pouvez visiter du Musée de la Géothermie, flâner au bord du Remontalou flamber au Casino ou profiter des excursions organisées dans les environs (les vallées du Bés ou de la Truyère sont très proches).

La Fontaine d'eau chaude à Chaudesaïgues

La Fontaine d’eau chaude à Chaudesaïgues – Dessin de Charles-Marie Bouton (1830)

Depuis 2013, la ville accueille un festival international de Tatouage. En 2013, Chaudes-Aigues  a regroupé, le temps d’un week-end, plus de 140 artistes tatoueurs, parmi les meilleurs au monde (26 nationalités étaient représentées).

Sources :

  • Site de la ville de Chaudes Aigues.
  • Caleden, centre thermal et thermoludique de la ville.
  • Le site des Villes d’eau, la page consacrée à Chaudes Aigues.
  • L’office du tourisme du département du Cantal.
  • Bouton, Charles-Marie , 1830, La Fontaine d’eau chaude à Chaudesaïgues. Cantal.
  • Brémont, Guillaume, 1851, Considérations sur les plus belles cures opérées aux thermes de Chaudesaigues, Éditeur : V. Viallefont (Saint-Flour).

Une réponse à “Chaudes Aigues, ses sources, son thermalisme, ses environs”

  1. christy dit :

    quand j’etais à Chaudes aigues…y a long…temps!
    avec une copine, nous avons fait cuire les oeufs dans la fontaine!!!!

    une économie de gaz 😉