La cascade du Rossignolet

Ecrit par Volvicomtoise le 5 juin 2014

La cascade du Rossignolet est la cascade la plus basse en altitude du circuit de la ronde des cascades. Elle se révèle plutôt atypique car elle ne présente ni grande cassure géologique ni paroi verticale : l’eau s’y déverse sur un dépôt de cendres volcaniques et crée un décor proprement féerique.

Pour accéder à la cascade du Rossignolet, il existe plusieurs options. Si vous préférez lui consacrer le début votre parcours, prenez le chemin qui descend sur votre gauche au premier croisement depuis l’entrée dans la forêt communale du Mont-Dore. Après environ 100 m, vous enjamberez le ruisseau du Barbier qui descend de la cascade du Queureuilh et qui s’en va se jeter dans le ruisseau de l’Enfer un peu plus bas. Un peu plus de 250 m plus loin, au premier croisement que vous rencontrerez, prenez le chemin qui descend sur votre gauche. Il vous conduira au bord du ruisseau de l’Enfer.

cascade Rossignolet 1888

Si vous préférez en revanche réserver la cascade du Rossignolet pour la fin, continuez le sentier qui descend en contrebas de la cascade du Queureuilh. Environ 200 m après avoir traversé le ruisseau du Barbier et son petit pont en bois, prenez le chemin qui descend à droite au deuxième croisement que vous rencontrerez. Il s’agit du chemin qui vous conduira au bord du ruisseau de l’Enfer. Au bout de ce chemin, vous ne pourrez pas rater la cascade du Rossignolet avec ses 7 mètres de haut et son impressionnant débit. Par ce nom, on pourrait croire qu’on compare le bruit de la cascade au chant d’un rossignol, mais la ressemblance n’est pas franchement évidente à l’oreille. L’image de droite représente un croquis datant de 1888.

Vous faites ici face à un affluent du ruisseau de l’Enfer qui se déverse sur un dépôt de cendres volcaniques. Le caractère atypique de cette cascade est certainement dû à sa forme triangulaire, avec son étroit sommet et l’élargissement considérable de la chute d’eau. Et malgré la pente progressive de la roche, le débit est tel que l’eau peut être projetée à distance de la paroi. L’office de tourisme du Massif Sancy ose ainsi une métaphore avec le voile d’une robe de mariée.

Cascade rossignolet

Lorsque le soleil est au rendez-vous, le cadre boisé et la luminosité complètent enfin le décor féerique de la cascade du Rossignolet, laquelle offrira un beau début ou un beau final à votre « ronde des cascades ».

 

Sources :

  • Article de l’Office de tourisme du Massif du Sancy
  • Géoportail
  • Édouard-D. Labesse et H. Pierret, 1888, Notre pays de France : autour des Puys, excursions de vacances dans le Plateau central (Auvergne, Gévaudan, Vivarais, Velay), Éditeur : Ducrocq (Paris).

Les commentaires sont fermés.