La ronde des cascades au Mont-Dore

Ecrit par L'eautochtone le 20 mai 2014

À proximité du Mont-Dore (Puy-de-Dôme), les cascades sont légion. Parmi elles, les plus renommées sont la Cascade du ruisseau des Mortes, la Grande cascade du Mont-Dore, la cascade du Serpent, ainsi celles du Queureuilh, du Rossignolet et du Saut du Loup. Cet article est consacré aux trois dernière cascades citées.

Avant toute chose, il convient de préciser que le circuit permettant de découvrir ces trois cascades a pour nom « la ronde des cascades ». Le « tour des cascades » est quant à lui beaucoup plus long et exigeant : il implique un grand tour par le col de la Croix Morand et les crêtes afin de redescendre vers le Mont-Dore par la Grande cascade. Il ne permet pas d’admirer la cascade du Saut du Loup.

ronde des cascades_1

La Ronde des cascades a pour point de départ le lieu-dit de Prends-Toi-Garde. Il est possible de garer sa voiture sur le parking ou de venir à pied en provenance du Mont-Dore. Dès le début du chemin, qui permet de faire son entrée dans la forêt communale du Mont-Dore, le balisage vous guidera vers chacune des cascades. Vous pourrez ainsi admirer les cascades dans l’ordre qui vous plaira.

Le circuit mis en évidence sur la carte suit un parcours logique conduisant à la cascade la plus élevée (Saut du Loup) avant de guider vers le fond du val où se trouvent les cascades du Queureuilh et du Rossignolet. Quelle que soit l’option retenue, le circuit reste destiné à tout public. Le dénivelé est estimé à 400 m et le sentier ne présente aucune difficulté. Hors le temps passé à admirer les cascades et à prendre des photos, comptez 90 minutes de balade.

ronde des cascades_ensemble

De gauche à droite les cascades du Saut du Loup, du Queureuilh et du Rossignolet

L’accès à ce circuit est déconseillé l’hiver en raison des quantités de neige et de glace qui peuvent s’amasser sur ce versant. Chacune des autres saisons vous permettra d’assister à un spectacle différent selon la végétation et le débit de l’eau. Cela dit, cette balade est particulièrement appréciée l’été grâce à la fraîcheur de l’eau et à l’ombre fournie par les arbres.

Voici maintenant la présentation des cascades :

Cascade du Saut du Loup

La cascade du Saut du Loup est la cascade la plus élevée de la ronde des Cascades et aussi celle dont l’accès est le plus difficile (toutes proportions gardées). Si elle est moins spectaculaire que les cascades du Queureuilh et du Rossignolet, elle n’en demeure pas moins intéressante avec ses deux rideaux d’eau et son cirque rocheux. ⇒ Article complet

Cascade du Queureuilh

La cascade du Queureuilh est sans doute la plus connue de la ronde des cascades. Elle a tout de la représentation classique qu’on se fait d’une cascade : la chute d’eau mesure 20 mètres de haut et s’écrase en bas d’une paroi rocheuse à la verticale parfaite au milieu de la verdure. Les jours ensoleillés, les projections d’eau vous gratifieront même d’un arc-en-ciel. ⇒ Article complet

Cascade du Rossignolet

La cascade du Rossignolet est la cascade la plus basse en altitude du circuit de la ronde des cascades. Elle se révèle plutôt atypique car elle ne présente ni grande cassure géologique ni paroi verticale : l’eau s’y déverse sur un dépôt de cendres volcaniques et crée un décor proprement féerique. ⇒ Article complet

Sources :

  • Géoportail
  • Guy Lemaître, été 2013, série d’articles consacrés au cascades auvergnates, journal La Montagne.

Les commentaires sont fermés.