La cascade du Saut du Loup

Ecrit par Volvicomtoise le 20 mai 2014

La cascade du Saut du Loup est la cascade la plus élevée de la ronde des Cascades et aussi celle dont l’accès est le plus difficile (toutes proportions gardées). Si elle est moins spectaculaire que les cascades du Queureuilh et du Rossignolet, elle n’en demeure pas moins intéressante avec ses deux rideaux d’eau et son cirque rocheux.

Si vous préférez commencer par la cascade du Saut de Loup, il faudra vous préparer à une ascension d’environ 2 km pour 400 m de dénivelé positif. Environ 500 mètres après le départ du circuit, vous trouverez un premier croisement. Sur la gauche, le chemin descend directement vers la cascade du Rossignolet. Tout droit, le chemin continue de s’élever pour vous conduire à un deuxième croisement quelques centaines de mètres plus loin. À gauche, le chemin mène à la cascade du Queureuilh, dont on entend déjà le bruit en contrebas. Résistez à la tentation et continuez tout droit pour prolonger l’ascension. Dans le virage plus haut, vous serez déjà récompensé par un premier aperçu de la cascade du Queureuilh.

Au bout de la montée, on atteint alors une portion plane. La vue est dégagée et permet d’admirer l’imposant Puy Gros au nord ainsi que le Puy de la Tâche et le Puy de Monne à l’ouest.

saut-du-loup2 saut-du-loup3

saut-du-loup4

Suivez le sentier et vous atteindrez la D996 que vous devrez longer pendant environ 200 m. Le sentier reprend de l’autre côté de la route, à l’entrée du virage. Après avoir traversé, il vous restera encore 80 m à parcourir avant de voir la cascade du Saut du Loup se dresser devant vous.

 

Photographies de Tamtaro63

Cette cascade surprend car le cours d’eau qui s’y déverse, le ruisseau de l’Angle, forme deux rideaux d’eau séparés de plusieurs mètres (rapprochez-vous du site pour apercevoir la cascade haute). En raison de cette scission, et hors saison des fontes, cette cascade présente donc un débit assez faible et semble peu spectaculaire. Si vous vous en sentez capable et si vous êtes correctement équipés, profitez en pour vous approcher des chutes d’eau. Une fois au pied de celles-ci, vous serez alors arrosés de quelques projections et vous serez contents que le débit ne soit pas plus conséquent… Vous pourrez enfin et surtout admirer ceci :

 

Après avoir bien profité du site, il faudra rejoindre le sentier et revenir sur ses pas pour admirer la deuxième cascade du parcours : la cascade du Queureuilh.

Source :

  • Quatre cents cascades dans le Puy-de-Dôme de Denis CHASSAIN et Pierre KALMAR

Les commentaires sont fermés.