Les Gorges de la Cère

Ecrit par L'eautochtone le 29 octobre 2015

Affluent rive gauche de la Dordogne, la Cère nait au cœur de l’Auvergne, au pied du Plomb du Cantal (Parc Naturel régional des volcans d’Auvergne). A la sortie du massif volcanique, La Cère coule dans les départements du Cantal, de la Corrèze, et du Lot. Sur une vingtaine de kilomètres, son cours sert de limite entre d’une part la Corrèze (région Limousin) et d’autre part, le Cantal (région Auvergne) puis le Lot (région Midi-Pyrénées).

Elle prend sa source dans le Cantal au Font de Cère (« fontaine de la Cère »), nom d’un col situé à 1276 mètre d’altitude au Lioran dans le massif du Plomb du Cantal. L’Alagnon, autre rivière d’importance auvergnate prend également sa source sur les pentes du Lioran, mais sur la face nord. La Cère forme l’une des vallées principales des Monts du Cantal avant de déboucher dans le petit bassin sédimentaire d’Aurillac. Elle parcourt ensuite la châtaigneraie cantalienne jusqu’à Laroquebrou, puis s’encaisse en gorges dans la Xaintrie, région de l’ouest du Cantal, limitrophe de la Corrèze. Elle se jette enfin dans la Dordogne en rive gauche, à l’aval de Bretenoux.

La Cère au Pas de Cère La Cère au Pas de Cère (1)

gorge Cère miniLes gorges du Pas de Cère sont un Espace Naturel Sensible situé en amont d’Aurillac. C’est un des sites emblématiques du Carladès. Verrou naturel, le Pas de Cère  est un des nombreux exemples du volcanisme auvergnat. Le Pas de Cère a ralenti la progression du glacier, puis de la rivière Cère qui a continué la lente érosion amorcée par la glace.

Quizz eauvergnat 13 avril 2015

Pour y accéder, empruntez le sentier depuis le parking sur la RN122 ou depuis le bourg de Vic sur Cère pour découvrir ce spectacle unique de parois hautes de 30 mètres au milieu desquelles coule la Cère. La rivière s’élargie juste après avoir passé ce verrou.

quizz 5 mai 2015

La cascade de la Roucolle ou Roucoule

Dans les environs immédiats du Pas de Cère vous pourrez profiter de plusieurs cascades, les cascades de Failltoux et de la Roucolle à Thiézac sur le ruisseau de Lasmolineries (afflunt de la Cère), les cascades du trou de la conche sur l’Iraliot et la cascade de Fournols sur le ruisseau de Salilhès.

En aval d’Aurillac, la Cère emprunte d’autres gorges.

plan gr 652 cère

Le chemin de grande randonnée : Le GR 652 sert de frontière à 3 départements (Cantal, Corrèze et Lot) et 3 régions (Auvergne, Limousin et Midi-Pyrénées). Inauguré officiellement en 1982, il est le fidèle compagnon de la rivière durant la trentaine de kilomètres qui séparent Laroquebrou de Laval de Cère. Jusqu’à la halte de Siran, le parcours est sportif mais – récompense ! – il régale le promeneur de coups d’œil remarquables sur la rivière grossie par les eaux des nombreux torrents franchis sur des passerelles aménagées.

Pas de cère gorge Cère gorge Cère 1

Les gorges de la Cère sont le pays des bois. Une forêt de hêtres, de chênes de charmes et de bouleaux, a pris place sur les versants malgré leur raideur. La forêt cesse, à la rupture de pente, avec les plateaux, où domine le bocage herbager.

quizz eauvergnat 3 novembre 2014
La Cère à Laroquebrou par Johnarlington

Au delà de Lamativie, le G.R. se libère et grimpe un versant de 200 mètres. La vue devient plus dégagée. De Laroquebrou à la gare de Lamativie, le G.R. 652 redevient forestier. A flanc de paroi, le sentier aménagé par de nombreuses passerelles vertigineuses offre de très beaux paysages.

——————

Descriptif : Circuit en boucle d’environ 50km (Goulles / Camps / Gorges de la Cère / Laroquebrou / Goulles). Ce chemin est à la rencontre de 3 régions : Auvergne, Limousin, Midi-Pyrénées et de 3 départements : Corrèze, Cantal et Lot. La partie (21km) qui se déroule dans les Gorges de la Cère entre Camps et Laroquebrou demande un bon entraînement et il n’y est pas rare de porter son VTT.
Pour plus de détail sur le parcours, voir cartes IGN 1:50000 N°2236 / 2336.

——————

Légende :

Une petite nymphe avait permis à Cérès, la déesse des moissons, de retrouver sa fille emportée aux enfers par Pluton. Aussi, quand la nymphe se trouva menacée par Apollon, Cérès vola à son secours et la transforma en une rivière qu’en souvenir on appela la Cère. (pour en savoir plus sur les créatures mythologiques, cliquez ici)

Sources :

Les gorges de la Cère GR 652
La Cère, le Fer… un lieu, deux chemins
Randonnées Cantal : Les gorges de la Cère
Wikipédia : La Cère

Les commentaires sont fermés.