Le Couzon entre Aubusson et Courpière Le lac d’Enchanet La cascade des Saliens Le Lac Chauvet L’Allier et la falaise de Malmouche
les animaux marins, robots modèles ?

les animaux marins, robots modèles ?

Posted in Les sciences et l'eau | Commentaires fermés sur les animaux marins, robots modèles ?

robotS’inspirer de la nature et des performances des plantes ou animaux est une réalité depuis longtemps dans le monde scientifique. Les ventouses des poulpes, le déplacement sur l’eau de certains insectes, des plastiques adhérants qui s’inspirent des structures des pattes des geckos, tout cela améliore des produits, des techniques qui peuvent nous être utiles. Autre type de développement scientifique s’appuyant sur la nature, les robots qui imitent le déplacement de certains animaux.

Les filets à brouillard : une autre méthode pour récolter de l'eau

Les filets à brouillard : une autre méthode pour récolter de l’eau

Posted in Les sciences et l'eau, News, Pédagogie | Commentaires fermés sur Les filets à brouillard : une autre méthode pour récolter de l’eau

garabit brouillard eauvergnatAujourd’hui, un tiers de l’humanité vit dans une situation dite de « stress hydrique ». L’eau douce est donc une denrée rare. La France (et en particulier le Massif central et l’Auvergne) a pour l’instant une situation privilégiée, mais qui cache de gros contrastes selon les régions. Les prévisions montrent qu’avec sa croissance démographique remarquable, la France a de grandes chances de se retrouver en situation de « stress hydrique » dans moins d’une vingtaine d’années. Les scénarii d’évolution parlent de 2025. Si plusieurs techniques existent déjà et sont appliquées en France pour  récupérer l’eau de pluie, les filets à brouillards ne sont encore que trop peu utilisés.

Peut-être un début de solution pour les zones mortes des océans ?

Peut-être un début de solution pour les zones mortes des océans ?

Posted in Les sciences et l'eau, News | Commentaires fermés sur Peut-être un début de solution pour les zones mortes des océans ?

SI-satelliteLa semaine dernière des chercheurs ont publié dans la revue Science un article faisant le point sur le métagénome d’un micro-organisme, appelé SUP05, qui aurait pour particularité de vivre dans des eaux pauvres en oxygène (des zones mortes) et capable d’utiliser pour son métabolisme des éléments autres que l’oxygène comme le nitrate, très (trop) présent dans les zones mortes des mers et océans.

Le thermalisme bon pour les genous

Le thermalisme bon pour les genous

Posted in Auvergne, Les sciences et l'eau, News | Commentaires fermés sur Le thermalisme bon pour les genous

eauvergnat arthrose du genouUne étude d’envergure sur la gonarthrose (la plus fréquente des arthroses du genou) vient de démontrer l’intérêt de la cure thermale en complément des traitements habituels. L’étude Thermarthrose (Réalisée sur 462 patients à travers trois stations expérimentales (Aix les Bains, Baladuc les Bains et Dax),) dévoilée début octobre, est le plus important essai clinique réalisé à ce jour sur les effets du thermalisme. Plusieurs études avaient déjà montré l’intérêt d’une cure thermale en rhumatologie, mais aucune n’avait cette envergure.

Qu’est ce que la désertification ?

Posted in Les sciences et l'eau, News | Commentaires fermés sur Qu’est ce que la désertification ?

terre craquelée / photo de Rick Abbott Selon la définition de la convention des Nations Unies sur la lutte contre la désertification, la désertification est la dégradation des terres dans les zones arides, semi-arides et les régions tropicales sub-humides résultant de différents facteurs, incluant les variations climatiques et les activités humaines.

La Nasa annonce de l'eau sur la Lune !

La Nasa annonce de l’eau sur la Lune !

Posted in Les sciences et l'eau, News | Commentaires fermés sur La Nasa annonce de l’eau sur la Lune !

eau lune eauvergnatIl y a bien de l’eau sur la Lune. Certes très peu, 1 demi litre pour 100 mètres carré, en moyenne, mais les cristaux incrustée dans les cavités poreuses sont bien présents. Ces informations vont à l’encontre de précédentes conclusions de la science selon lesquelles le sol lunaire serait sec à la possible exception de glace aux pôles.

L'asperatus : nouvelle espèce de nuage?

L’asperatus : nouvelle espèce de nuage?

Posted in L'eau architecte, Les sciences et l'eau, Photos | Commentaires fermés sur L’asperatus : nouvelle espèce de nuage?

aspératus eauvergnat nuageL’association « Cloud Appreciation Society » reconnaît le besoin de nommer ce type de nuages. Le nom donné est asperatus. Pour beaucoup, ce sont des altocumulus/altostratus undulatus instables que l’on rencontre dans les situations pré-orageuses.

Les champignons et l'eau

Les champignons et l’eau

Posted in Les sciences et l'eau, News | Commentaires fermés sur Les champignons et l’eau

champignons-eauvergnatUne foule de paramètres influence la sortie des champignons. Il est certain que la température et l’humidité sont les plus importants de ces facteurs. Les champignons ne peuvent croître à une température située en-dessous du point de congélation ou supérieure à 40º C. Les champignons étant constitués à environ 90 % d’eau, il leur faut des conditions d’humidité assez élevées pour bien pousser. C’est pourquoi on en trouve surtout pendant les périodes de pluie.

Une mer de plastique ?

Une mer de plastique ?

Posted in Les sciences et l'eau | Commentaires fermés sur Une mer de plastique ?

debris-plastiquesDe temps en temps je vois passer des articles sur une immense plaque de déchets plastiques qui se situerait dans l’océan pacifique, une plaque grande comme le Texas ou deux fois le Texas selon les années (soit au minimum plus grande que la France métropolitaine associée aux territoires d’Outre Mer).

Que des débris de déchets plastiques dans l’océan existent, ça ne fait aucun doute, mais qu’en est-il exactement ?

Une goutte d’eau, ce n’est pas si simple

Posted in Les sciences et l'eau | Commentaires fermés sur Une goutte d’eau, ce n’est pas si simple

pluieToujours lors de mes lectures bizarres en science, j’ai trouvé un article décrivant rapidement la découverte d’une équipe française : une goutte de pluie qui tombe d’un nuage n’arrive pas telle quelle à terre. Et non !! Elle éclate en plein vol !! Avec une caméra ultra rapide et à haute résolution , les chercheurs ont observé le comportement d’une goutte de pluie lors de sa chute.